Nos peurs – Un frein dans notre vie !

NOS PEURS : Qu’elles sont-elles et comment les empêcher d’être un frein dans notre vie personnelle et professionnelle?

Nos peurs - Un frein dans notre vie !

 

RAPPEL de l’Atelier précédent : Les émotions – Quelles sont-elles ?

 

Il existe 6 émotions simples : la joie – la tristesse – LA PEUR – le dégoût – la surprise et la colère.

Le rôle de ces émotions : Nous informer de la relation que nous entretenons avec notre environnement extérieur.

 

LA PEUR :

 

La peur est une émotion d’anticipation.

Elle nous informe d’un danger ou d’une menace rationnelle ou irrationnelle (réelle ou potentielle). Elle SEMBLE nous protéger mais la réalité peut-être toute autre. Elle peut nous empêcher d’AGIR.

 

Nous avons 3 comportements face à la peur : la fuite – se figer – la lutte

 

Citez des états liés à la peur :

  • Corporels : la boule au ventre ou dans la gorge, l’augmentation du rythme cardiaque, des tremblements, la difficulté de respirer,…
  • Mental : les angoisses, l’anxiété, le stress, la panique, la terreur, la méfiance,…

 

Il existe 6 peurs fondamentales : qui peuvent nous animer tout au long de notre existence.

 

  • 3 peurs de société :

 

  1. La peur de la pauvreté: Dans un système où l’argent est valorisé, les difficultés financières peuvent nous mettre dans une situation de victime.

 

  1. La peur de la critique, de l’humiliation: Une mauvaise expérience liée à l’enfance peut rester des années dans l’inconscient. Exemple : En classe, les élèves se sont moqués de moi après une mauvaise réponse.

 

  1. La peur de la maladie: La peur partagée par l’inconscient collectif. Il y a un rapport indissociable entre le corps et l’esprit. La colère, la haine, la jalousie, la vengeance peuvent rendre malade.

On dit que l’AMOUR guérit !

 

  • 3 peurs individuelles:

 

  1. La peur de mourir: Le vide, l’inconnu et le caractère imprévisible nous font peur.

 

  1. La peur de vieillir: Nos capacités s’atténuent à mesure que nous prenons de l’âge.

 

  1. La peur de perdre l’objet de son amour/un être cher.

 

La peur et notre cerveau : Notre cerveau déteste la NOUVEAUTE !

Chaque situation vécue est rattachée à un code émotionnel lié à des vibrations fortes.

 

 

Nous avons aussi les peurs de la temporisation.

 

Définition de temporiser : Différer d’agir, par calcul, dans l’attente d’un moment plus favorable.

Exemples :

  • La peur de la perfection (rejet des gens)
  • La peur de l’inconnu (besoin de sécurité)
  • La peur de commettre des erreurs
  • La peur d’être jugé (regard des autres)
  • La peur du succès
  • La peur d’voir à maintenir un haut niveau
  • La peur du changement

 

  • La peur des responsabilités
  • La peur d’éprouver des émotions désagréables
  • La peur de terminer ce qu’on a commencé (souvent par manque de perspective de l’après)
  • La peur du rejet (on te rejette pour ce que tu es ou de part ton comportement)
  • La peur de prendre de mauvaises décisions.
  • La peur de l’échec.
  • La peur de mal faire.
  • La peur de ne pas avoir le temps.

 

Il y a les peurs inhibantes :

On se donne des excuses, on se décharge pour ne pas faire les choses importantes.

Exemples :

  • Les excuses : c’est la faute des autres, ce n’est pas le moment, je le ferai plus tard
  • Le temps qui passe : ce n’est plus de mon âge, je n’ai plus l’énergie,
  • Le jeu de pouvoir : je décide de le faire plus tard
  • Le plaisir immédiat : je choisi de faire quelque chose de plus intéressant.

 

Il existe 9 clés pour sortir de nos peurs :

Voici un exercice que vous pouvez réaliser : Choisissez 2 ou 3 clés sur lesquelles vous pourriez agir en posant des actions concrètes.

 

  • S’accepter : ex : j’aimerais être une meilleure maman, meilleure au travail.
  • Se connaitre : ex : j’aimerais mieux gérer mes émotions
  • Etre honnête envers soi : ex : ne plus me trouver d’excuses à la procrastination.
  • Agir dans l’action : ex : se poser des limites de temps pour faire les choses importantes
  • Faire taire la critique : ex : apprendre à se servir du mental grâce à la méditation, la cohérence cardiaque
  • Accepter l’échec : ex : accepter l’échec pour mieux rebondir
  • S’affirmer : ex : dire les choses au bon moment
  • Etre empathique : ex : se mettre à la place des gens.
  • S’appuyer sur les autres : ex : demander de l’aide quand on en ressent le

 

Les 3 piliers pour réussir sont :

  • L’amour de soi.
  • L’image de soi.
  • La confiance en soi

 

Conclusion :

 

La peur est une émotion incontournable.

C’est un signe constructif si nous avons les outils pour l’identifier et ne plus la subir.

 

Nous sommes bien plus que nos émotions et nous pouvons tout à fait décider de les comprendre pour nous connaître d’avantage.

 

Comment réagir face à nos peurs :

 

Nous avons vu plus haut que notre cerveau fonctionnait d’une certaine façon : Il n’aime pas la nouveauté et va chercher les informations dans ce qui a déjà été vécu. Il ne fait pas de différences entre le passé, le présent et le futur, ni le réel et l’imaginaire.

 

Chaque situation vécue est rattachée à un code émotionnel lié à des vibrations fortes.

 

J’ai le droit d’avoir peur. C’est un compagnon de vie que j’aurai toute ma vie ! Mais je peux leur donner moins de place !

 

En partant de cette réalité, il est important de se créer une bibliothèque de transformation qui va stocker des situations positives dans notre cerveau.

Nous allons lui donner des souvenirs de réussite – de victoire – de joie – de plaisir pour transcender nos peurs, leur faire prendre moins de place.

 

Chaque fois que j’ai réalisé une action qui m’apporte de la satisfaction, de la fierté, qui me met en valeur, … je prends le temps d’intégrer ce moment pour créer un souvenir plaisant. Mon cerveau ira, également, trouver ces vibrations fortes lors de situations qui se présenteront pour me donner un code émotionnel positif !

.

Nos peurs seront-elles toujours un frein dans notre vie ?

Nos peurs – Un frein dans notre vie !